Ca-vaps.com
Image default
Santé & Bien-être

Vaccin pour les préadolescents et adolescents

En grandissant, certains vaccins que reçoivent les nourrissons et les enfants en bas âge commencent à perdre de leur effet. Les préadolescents et les adolescents doivent se faire revacciner contre certains virus et sont encouragés à envisager la vaccination contre une infection sexuellement transmissible.

Vaccinations recommandées

Les médecins recommandent les vaccinations suivantes pour les préadolescents et adolescents.

Le vaccin Tdap (qui protège contre le tétanos, la diphtérie et la coqueluche) est recommandé sous forme de rappel chez les enfants âgés entre 11 et 18 ans, et de préférence aux âges de 11 ou 12 ans. Suite à cette dose initiale, un rappel est recommandé tous les 10 ans, ou après exposition au tétanos dans certains cas. Pendant une période, le rappel consistait en une dose de Td (qui ne protège que contre le tétanos et la diphtérie). Toutefois, de nouvelles données montrent que la coqueluche est en augmentation du fait de la diminution de l’effet du vaccin parmi les adultes. De ce fait, certains professionnels médicaux recommandent un rappel complet du Tdap tous les 10 ans.

*Signification des lettres : DTaP, Tdap et DT sont des vaccins comparables administrés pour les mêmes pathologies à divers moments de la vie d’une personne. En fonction de l’âge, certaines quantités de chacune des composantes du vaccin des vaccins sont administrées. Le système de lettrage et les majuscules/minuscules dénotent la composante de la vaccination, ainsi que la quantité incluse dans chaque cas. Selon l’explication des CDC : Les majuscules de ces abréviations dénotent des doses complètes de toxines (anatoxines) diphtérie (D) et tétanos (T), ainsi que de vaccin contre la coqueluche (Pertussis, P). Les lettres minuscules d et p dénotent des doses réduites de diphtérie et de coqueluche pour les formules adolescent/adulte La lettre minuscule a dans DTaP et Tdap signifie acellulaire , ce qui signifie que la composante coqueluche contient uniquement une petite partie de l’organisme de la coqueluche.

Vaccin anti-méningococcique (MCV4)

Le MCV4 protège contre la méningite méningococcique, une infection bactérienne qui entraîne des lésions cérébrales et médullaires. Suite à la dose initiale à l’âge de 11 ou 12 ans, un rappel est recommandé à l’âge de 16 ans.

Grippe

Le vaccin contre la grippe est recommandé chaque année.

Virus du papillome humain (VPH)

Le VPH se transmet par les rapports sexuels et compte de nombreuses variétés, dont certaines peuvent causer le cancer du col de l’utérus chez les femmes et le cancer du pénis chez les hommes. Ce vaccin est approuvé pour les garçons et filles âgés de neuf à 26 ans. Il est recommandé que les filles reçoivent ce vaccin à l’âge de 11 ou 12 ans, mais les garçons comme les filles sont encouragés à recevoir le vaccin VPH, étant donné qu’il protège contre les verrues génitales et contre le cancer anal. Le vaccin est donné en trois fois, dans l’idéal avant que les individus ne deviennent sexuellement actifs.

A lire aussi

Prévention du mélanome : causes, symptômes et traitement

Irene

Qu’est-ce que la fleur de CBD ?

administrateur

Aspergillose : causes, symptômes et traitement : causes, symptômes et traitement

Irene

Cinq questions importantes à poser à votre médecin

Irene

Complications de l’insomnie : causes, symptômes et traitement

Irene

Soulager le mal de dos : causes, symptômes et traitement

Irene