Ca-vaps.com
Image default
Santé & Bien-être

Opposition à la vaccination

La vaccination est un sujet brûlant. Les partisans insistent sur les avantages exceptionnels des vaccins dans la mesure où ils éliminent des maladies dangereuses et mortelles, améliorant ainsi la santé mondiale et réduisant les maladies et le taux de mortalité.

Grâce à la vaccination, certaines maladies ont été éradiquées ou considérablement réduites. Les vaccins – plus que les antibiotiques – sauvent un nombre considérable de vies, et ils protègent des oreillons, de la coqueluche, du tétanos, de la polio et de la varicelle, entre autres maladies. Pendant la première partie du XXe siècle, aux États-Unis, les maladies comme la diphtérie et la variole étaient monnaie courante, alors qu’elles ont désormais pratiquement disparu. Le vaccin contre la variole n’est plus considéré comme nécessaire du fait que la maladie a été éradiquée (bien que le virus existe toujours dans les laboratoires).

Malgré cela, des sondages nationaux effectués entre 2005 et 2010 ont montré que 60 % des Américains ne veulent pas se faire vacciner contre la grippe saisonnière. Ceux qui sont opposés au vaccin s’inquiètent des risques de santé et craignent une sur-vaccination de la population. Au cours des dernières décennies, les vaccins ont donné lieu à une controverse, du fait de l’augmentation des cas d’autisme, en lien avec le thimérosal (un conservateur utilisé dans certains vaccins).

Cette attitude négative et ces questions furent en grande partie suscitées par une étude publiée en 1998 dans une revue médicale britannique, The Lancet, qui liait le vaccin ROR (rougeole oreillons rubéole) au développement de l’autisme. Après ébruitement de l’étude dans les médias et suite au fait que diverses stars d’Hollywood et de la télévision se soient exprimées à l’encontre des vaccinations, une série de messages confus et erronés ont entraîné des inquiétudes et semé la panique chez certains parents qui ne sont plus certains de la bonne décision à prendre pour leurs enfants.

En 2009, une série d’articles publiés dans un quotidien britannique a révélé que les données de l’étude publiée dans The Lancet avaient été falsifiées de manière à associer un lien entre le vaccin ROR et l’autisme, et la revue a dû retirer son article. Le résultat final et les conséquences qu’ont engendrées la panique et la confusion autour de cette controverse risquent de ne pas être connus avant des années. Toutefois, la controverse a réussi à faire peur à beaucoup de parents qui ont décidé de ne pas faire vacciner leurs enfants, ce qui signifie que le risque de développer une infection augmente.

A lire aussi

Cinq questions importantes à poser à votre médecin

Irene

Ganglioneuroblastome : causes, symptômes et traitement

Irene

Diagnostic du cancer de la prostate : causes, symptômes et traitement

Irene

Evitez la vergeture en mode naturelle

Irene

Causes et facteurs de risque du cancer du sein

Irene

Peau moite et froide : causes, symptômes et traitement

Irene