Ca-vaps.com
Image default
Santé & Bien-être

Prévention du mélanome : causes, symptômes et traitement

Le mélanome est surtout répandu chez les personnes d’origine européenne ; mais la maladie peut affecter les hommes et les femmes de tous âges, races et types de peau. Le mélanome est surtout diagnostiqué chez les adultes d’un certain âge, la moyenne étant aux alentours de 50 ans, bien que l’on constate une augmentation inquiétante du problème chez les moins de 30 ans, notamment parmi les femmes.

S’il est sans doute impossible d’éviter à coup sûr le mélanome, certains comportements peuvent réduire le risque de développer cette maladie.

Des examens périodiques de la peau par un dermatologue sont toujours une bonne mesure préventive. Si votre médecin est inquiet en raison de l’apparition de nouvelles marques sur votre peau, il pourra vous recommander de voir un spécialiste.

Connaissez votre peau

Des auto-examens sont également recommandés au moins une fois par mois en utilisant un miroir pour inspecter les endroits difficiles à voir. Familiarisez-vous avec toutes les parties de votre peau, depuis le cuir chevelu, le visage et le cou jusqu’à la poitrine, les bras, les jambes et les talons des pieds. La connaissance complète de votre corps vous aidera à remarquer l’apparition de toutes marques anormales. Contactez immédiatement votre médecin si vous constatez des changements suspects sur votre peau.

Protégez-vous

Protégez-vous contre les rayons UV nocifs du soleil.

  • Appliquez tous les jours une lotion antisolaire et un baume labial avant un FPS de 30 ou plus (toute l’année). Déterminez quels écrans solaires protègent réellement votre peau.
  • Évitez de rester allongé au soleil ou d’utiliser des produits pour bronzer.
  • Limitez votre exposition au soleil :
    • en particulier l’été.
    • pendant les heures les plus chaudes de la journée – entre 10h00 et 16h00 – lorsque le soleil est le plus fort.
  • Portez des vêtements de protection, notamment un chapeau et des lunettes de soleil.
  • Recherchez l’ombre.
  • Évitez les coups de soleil.

Renseignez-vous pour connaître d’autres façons de prévenir le cancer de la peau.

Des tests de dépistage génétique ne produisent pas toujours les résultats les plus utiles, et l’ACS déclare que la plupart des spécialistes du mélanome ne recommandent pas à l’heure actuelle de tests de dépistage génétique pour les personnes ayant des antécédents familiaux de mélanome . Avant de prendre des décisions sur les tests génétiques, discutez avec un conseiller génétique pour déterminer si ces tests seraient recommandés dans votre cas.

Soins de suivi

Pour toute personne ayant récupéré après un mélanome, il est crucial de suivre des directives de prévention et de faire examiner les marques suspectes. Des visites de suivi chez votre médecin sont importantes pour suivre vos progrès et contrôler les effets secondaires éventuels du traitement. Selon l’American Cancer Society, une personne ayant eu un mélanome risque toujours d’avoir un autre mélanome ou un cancer de la peau différent. Les personnes ayant guéri après un mélanome doivent examiner attentivement leur peau tous les mois et éviter une exposition excessive au soleil.

Le National Cancer Institute des États-Unis recommande des examens approximativement tous les trois à six mois pendant les deux années suivant le traitement d’un mélanome. Par ailleurs, il est vivement recommandé d’examiner régulièrement votre peau chez vous, dans un endroit bien éclairé. À l’aide de miroirs, examinez les taches de vin et recherchez toutes nouvelles marques sur votre peau. Faites particulièrement attention :

  • aux nouveaux grains de beauté (dont l’apparence est différente)
  • aux changements de couleur de la peau ou à la présence de zones floconneuses autour d’un grain de beauté existant
  • aux nouvelles bosses ayant la couleur normale de la peau
  • aux changements d’apparence des grains de beauté existants (taille, couleur, forme, texture)
  • une nouvelle plaie qui ne guérit pas

L’inspection de votre peau à intervalles réguliers vous aide à contrôler votre santé. Il est important d’utiliser une approche proactive et de bien connaître son corps – ceci peut être utile au cas où quelque chose de nouveau et d’inhabituel apparaîtrait. Prévenez immédiatement votre médecin si vous trouvez quelque chose de suspect.

A lire aussi

Ganglioneuroblastome : causes, symptômes et traitement

Irene

Quels sont les avantages d’acheter un chauffe-biberon ?

Irene

Prévention de la MPOC : causes, symptômes et traitement

Irene

Sphérocytose héréditaire : causes, symptômes et traitement

Irene

L’huile de CBD, un excellent remède contre les douleurs ?

Emmanuel

La thérapie énergétique, les choses à savoir avant de l’adopter

Irene