Ca-vaps.com
Image default
Santé & Bien-être

La personnalité passive-agressive : causes, symptômes et traitement

Un individu possédant une personnalité passive-agressive exprime ses sentiments négatifs indirectement par le biais de son comportement.

Par exemple, une personne soumet un projet. Un individu ayant une personnalité passive-agressive n’est en réalité pas d’accord avec le projet mais elle indiquera son approbation. La personne s’engage à s’impliquer dans le projet. En réalité, elle s’y oppose passivement. Elle peut volontairement manquer des échéances, arriver en retard aux réunions et œuvrer contre le projet par tout autre moyen.

Les causes de la personnalité passive-agressive ne sont pas connues. Toutefois, des facteurs à la fois biologiques et environnementaux peuvent y contribuer. Parmi les troubles concomitants, on trouve notamment :

  • le trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention (THADA)
  • le stress
  • des troubles de l’anxiété
  • la dépression
  • des troubles du comportement
  • le trouble oppositionnel avec provocation
  • le trouble bipolaire
  • le trouble de la personnalité schizotypique
  • la schizophrénie
  • l’abus d’alcool
  • le sevrage de la cocaïne

Il existe une déconnexion entre ce qu’un individu possédant une personnalité passive-agressive affirme et ce qu’il fait. Son comportement contrarie souvent les membres de sa famille, ses amis et ses collègues de travail. Toutefois, la personne peut ne pas être consciente de ce qu’elle fait.

Les symptômes comprennent :

  • le fait de critiquer et de contester
  • le fait d’être désagréable
  • le fait de tergiverser ou d’oublier
  • le fait d’exécuter des tâches de manière inefficace
  • le fait d’agir de façon hostile ou cynique
  • le fait d’être entêté
  • le fait de blâmer les autres constamment
  • le fait d’être irritable
  • le fait de se plaindre d’être incompris
  • le fait de montrer son ressentiment à propos des demandes des autres

Un médecin ne diagnostiquera pas de façon strictement formelle une personne atteinte de troubles de la personnalité passive-agressive dans la mesure où il ne s’agit pas d’une maladie à proprement dit. Néanmoins, le médecin peut identifier des troubles du comportement qui nécessiteront un traitement. Il interrogera le patient sur ses symptômes. Il peut s’agir notamment de questions sur la date de début des symptômes, et les conséquences qu’ils ont sur sa vie, son travail et ses relations sociales.

1] Si le médecin suspecte un trouble de la personnalité passive-agressive, il peut orienter le patient vers un psychologue ou un psychiatre pour un diagnostic psychologique. Le médecin sera en mesure d’établir un plan de traitement en fonction de ce diagnostic. Il peut demander au patient de répondre à plusieurs questionnaires concernant ses symptômes, ses introspections et ses antécédents. Le médecin questionnera le patient au sujet de son enfance et sur ses exépriences vécues qui évoquent les symptômes.

Le médecin peut également prescrire des examens neurologiques. Ces examens aideront à déterminer s’il existe des conditions sous-jacentes susceptibles d’affecter le cerveau. Ils peuvent inclure des examens sanguins, un examen neurologique, ou des examens d’imagerie (afin d’observer le cerveau).

Le médecin optera pour un traitement agissant sur toute condition sous-jacente. Il pourra également orienter le patient vers un psychothérapeute ou tout autre professionnel de la santé mentale. La psychothérapie permettra d’identifier les comportements passifs-aggressifs et les raisons pour lesquelles il doivent être modifiés.

Le psychothérapeute peut enseigner au patient les moyens de modifier son comportement. Il peut également aider le patient à travailler à travers son animosité ou ses problèmes de manque de confiance en lui qui sont à l’origine de comportements passifs-agressifs. Le médecin enseignera des stratégies d’adaptation efficaces. Les stratégies d’adaptation comprennent notamment l’apprentissage de l’évaluation objective d’une situation et la résolution de problèmes.

Une formation à l’affirmation de soi peut également aider les personnes ayant une personnalité passive-agressive. Les formations à l’affirmation de soi enseignent comment exprimer ses pensées et ses problèmes. Elles peuvent aider à minimiser les comportements causés par les colères et frustrations sous-jacentes.

A lire aussi

Dépistage toxicologique : causes, symptômes et traitement

Irene

Complications de l’insomnie : causes, symptômes et traitement

Irene

Le vaccin contre la poliomyélite (polio) : causes, symptômes et traitement

Irene

Evitez la vergeture en mode naturelle

Irene

Vaccins destinés aux voyageurs : causes, symptômes et traitement

Irene

Quand suivre un régime : causes, symptômes et traitement

Irene