Ca-vaps.com
Image default
Santé & Bien-être

Agglutinine à froid/fébrile : causes, symptômes et traitement

Les agglutinines à froid/fébriles (chaudes) sont des anticorps. Les anticorps sont des protéines produites par le système immunitaire pour combattre l’infection. Elles provoquent l’agglutination des globules rouges (hémagglutinines). Lorsque cette agglutination intervient dans le flux sanguin, les globules rouges ne fonctionnent pas normalement.

Les agglutinines à froid/fébriles sont des autoanticorps. Les autoanticorps sont des anticorps qui attaquent une partie du corps au lieu d’une affection ou d’une pathologie. Les agglutinines à froid/fébriles désignent également l’analyse de sang qui va permettre de repérer la présence de ces anticorps.

Il arrive que l’analyse d’agglutinines fébriles soit désignée analyse d’évaluation de la fièvre .

Les agglutinines à froid et fébriles sont toutes deux liées à diverses maladies et pathologies. Elles peuvent être présentes dans le sang longtemps après une infection, ou signaler une maladie qui ne s’est encore accompagnée d’aucuns symptômes.

L’analyse des agglutinines à froid/fébriles sert à diagnostiquer un certain nombre de maladies et d’infections. En recherchant la présence d’anticorps dans le sang, votre médecin pourra déterminer la cause du dysfonctionnement, puis recommander le traitement voulu.

Les patients peuvent avoir des agglutinines à froid dans le sang pendant des années sans effets négatifs. Cependant, si le patient a besoin d’une transfusion sanguine, les agglutinines à froid peuvent déclencher une réaction fatale. Elles sont également susceptibles de compliquer des interventions à coeur ouvert ou d’autres interventions dans lesquelles le sang est détourné du cœur.

En règle générale, le sang est détourné de la circulation et refroidi au cours de ces types d’intervention (pontage d’hypothermie cardiopulmonaire). Cependant, le fait de refroidir le sang de patients présentant des agglutinines froides va provoquer une attaque des globules rouges du patient par les agglutinines.

Anémie hémolytique

L’une des applications les plus courantes de l’analyse des agglutinines à froid/fébriles (chaudes) est le diagnostic de l’anémie hémolytique. Dans le cadre de cette condition, les globules rouges se dégradent trop tôt ou trop souvent. En règle générale, les globules rouges saines ont une durée de vie d’environ quatre mois.

Les patients atteints d’anémie peuvent éprouver des symptômes allant de l’étourdissement à l’irritabilité, en passant par la perte de concentration. L’anémie peut également entraîner des maux de tête.

Autre infections liées aux agglutinines à froid

Les agglutinines à froid peuvent également être présentes dans le sang après que le patient a contracté une mononucléose ou qu’il/elle soit devenu(e) séropositif/séropositive, en particulier dans le cas d’un enfant. Chez les adultes, leur présence peut signaler une maladie telle qu’un lymphome ou une leucémie lymphoïde chronique (il s’agit de cancers affectant les globules blancs).

Plusieurs maladies infectieuses sont liées aux agglutinines. Il s’agit notamment des pathologies suivantes :

  • brucellose (maladie infectieuse qui se propage des animaux aux humains) ;
  • salmonelle ;
  • rickettsioses (fièvre typhoïde et fièvre exanthématique) ;
  • tularémie (maladie infectieuse qui se propage des animaux aux humains).

Lymphome et leucémie peuvent également être associés aux agglutinines fébriles. Cependant, étant donné qu’il existe d’autres examens spécifiquement destinés au dépistage de ces maladies, l’analyse d’agglutinines fébrile est rarement utilisée pour diagnostiquer ces types de cancer.

La recherche d’agglutinines (ou agglus ) à froid/fébriles est une analyse de sang effectuée pour établir un diagnostic. Votre médecin va attacher un garrot (ruban en caoutchouc) autour de la partie supérieure de votre bras pour faire gonfler vos veines. Une petite aiguille est insérée dans la veine et le sang est recueilli dans un tube en verre. C’est relativement rapide et indolore. Votre médecin va ensuite envoyer le sang à un laboratoire où les techniciens vont observer comment le sang réagit au refroidissement ou au chauffage.

Résultats

Les résultats s’expriment en termes de positif ou négatif pour les agglutinines à froid ou fébriles. Le spécialiste ou le médecin va interpréter les résultats. Si les résultats s’avèrent positifs, le médecin va recommander un traitement ou d’autres analyses en fonction de la cause sous-jacente des agglutinines.

A lire aussi

Traitements parallèles du cancer du col de l’utérus

Irene

Quel modèle de poussette à canne pour votre bébé ?

Irene

Traitements non conventionnels de la polyarthrite rhumatoïde

Irene

Le carnet de santé en ligne : la version numérique du petit livret bleu

Tamby

Échographie thyroïdienne : causes, symptômes et traitement

Irene

Pourquoi le tapis d’acupression est indispensable ?

Irene