Ca-vaps.com
Image default
Santé & Bien-être

Médicaments et traitements d’accompagnement de la ménopause

Il n’existe pas, à ce jour, de médicaments à même d’interrompre ou de prévenir la ménopause. Il existe néanmoins des médicaments capables de contribuer à atténuer les symptômes associés à cette période de votre existence.

Œstrogènes et progestine

Les œstrogènes et la progestine sont des hormones utilisées pour le traitement de la progestine. Ce traitement est, d’ordinaire, administré durant une courte période de temps, les risques associés à son utilisation à long terme n’étant pas connus. Combinaisons disponibles sur le marché :

Œstrogènes vaginaux.

Pour soulager des symptômes tels que la sécheresse vaginale, l’inconfort physique durant les rapports sexuels et les problèmes liés aux voies urinaires, votre médecin peut vous prescrire un suppositoire, une crème ou un anneau vaginal. Ceux-ci sont utilisés pour administrer de faibles doses d’œstrogènes localement dans le vagin. Il s’agit notamment des produits suivants :

  • Estrace ;
  • Estring ;
  • Femring ;
  • Ortho Dienestrol ;
  • Premarin ;
  • Vagifem ;

pilule contraceptive en dosage réduit.

Il peut arriver que des contraceptifs oraux soient prescrits lors de la péri-ménopause, afin de faciliter le contrôle de règles abondantes, fréquentes ou irrégulières. Ils contribuent également à atténuer les bouffées de chaleur. Exemples de pilules contraceptives à dosage faible :

antidépresseurs.

Les inhibiteurs spécifiques du recaptage de la sérotonine, qui sont une catégorie spécifique d’antidépresseurs, peuvent contribuer à réduire les fluctuations d’humeur chez certaines femmes en cours de ménopause. Il est également avéré que les antidépresseurs à faible dose réduisent les épisodes de bouffée de chaleur. Exemples d’inhibiteurs spécifiques du recaptage de la sérotonine :

  • citalopram (Celexa) ;
  • fluoxetine (Prozac, Sarafem) ;
  • paroxétine (Paxil) ;
  • sertraline (Zoloft) ;

Médicament destiné à contrôler les crises d’épilepsie

La mise sur le marché de ce médicament a été approuvée pour le traitement des crises d’épilepsie ; il permet néanmoins également de réduire les bouffées de chaleur.

Traitement médicamenteux de l’hypertension

Les médicaments destinés à lutter contre l’hypertension peuvent réduire le nombre de bouffées de chaleur. Les effets secondaires désagréables sont néanmoins courants.

Diphosphonates

L’ostéoporose, c’est-à-dire, la fragilité osseuse, est une complication fréquente associée à la ménopause. Ces médicaments non hormonaux permettant de réduire les pertes osseuses et donc les risques de fracture sont utilisés pour prévenir ou traiter l’ostéoporose.

  • alendronate monosodique (Fosamax) ;
  • risedronate (Actonel) ;
  • ibandronate (Boniva).

Œstrogènes de confection

Ces médicaments produisent, sur la densité osseuse, un effet similaire à l’œstrogène sans les risques liés à l’œstrogène.

œstrogènes vaginaux.

Ce traitement contribue à réduire la sécheresse vaginale, l’inconfort physique durant les rapports sexuels et les problèmes liés aux voies urinaires. Les œstrogènes peuvent être dispensés par crème, comprimé ou anneau vaginal.

  • estradiol (Alora, Elestrin) ;
  • œstrogène (Femtrace).

A lire aussi

Symptômes du mélanome : causes, symptômes et traitement

Irene

Manométrie œsophagienne : causes, symptômes et traitement

Irene

Qu’est-ce que la fleur de CBD ?

administrateur

Dosage de trypsine immunoréactive (TIR) : causes, symptômes et traitement

Irene

Tests visant à identifier la coronaropathie (CP) : causes, symptômes et traitement

Irene

Trouble de la personnalité narcissique : causes, symptômes et traitement

Irene