Ca-vaps.com
Image default
Santé & Bien-être

Tests visant à identifier la coronaropathie (CP) : causes, symptômes et traitement

Les tests relatifs à la CP peuvent être décrits soit comme invasifs, soit comme non invasifs. Un test invasif requiert un dispositif médical (un cathéter, par exemple) permettant de pénétrer dans le corps. Les tests non invasifs sont des études de diagnostic fournissant des information sans pénétration dans le corps ou incision. La différence est importante, car les tests invasifs présentent un risque plus élevé de complications (infection et saignement, par exemple). Le rythme rapide des avancées technologiques a permis de réduire la nécessité d’effectuer de tels tests invasifs, et il se peut qu’un jour ils deviennent même obsolètes. Néanmoins, aujourd’hui, les tests invasifs constituent toujours une méthode fondamentale pour diagnostiquer la CP.

Tests invasifs

Angiographie coronarienne et cathétérisme cardiaque

Les artères et les veines ne sont pas visibles aux rayons X à moins d’injecter un produit spécial dans le corps qui permet de les faire ressortir. Ce produit, appelé liquide de contraste, est injecté par le biais d’un cathéter, tube long et flexible qui est inséré dans les artères coronaires au moyen d’une incision dans l’aine, dans le bras ou dans le cou. Les artères rendues plus étroites par les dépôts de plaque peuvent être identifiées facilement lorsque le liquide est injecté.

La plaque est composée, en partie, de calcium. Les dépôts de calcium dans les artères (pathologie connue sous le nom de calcification) constituent un signe indicateur précoce de la CP. Le calcium est facilement repérable sur une tomodensitométrie, car l’artère concernée apparaît en blanc lumineux. Pour détecter la calcification dans les artères coronaires, on peut déterminer la calcification dans les artères coronaires par tomodensitométrie. Le taux de calcification trouvé dans les artères coronaires indique le degré d’athérosclérose présent dans le corps. Le résultat du patient pour ce test est en corrélation avec la probabilité selon laquelle il pourrait avoir une crise cardiaque au cours des prochaines années, mais il est difficile de l’interpréter avec certitude et il ne faut pas omettre les nombreux autres facteurs de risque liés à la CP.

Tests non invasifs

Électrocardiogramme

Un électrocardiogramme (couramment appelé ECG) est un test dans lequel les battements du cœur du patient ainsi que sa fréquence cardiaque sont évalués en mesurant l’activité électrique du cœur. Le test enregistre les pulsations électriques au moyen d’une série d’électrodes reliées à la poitrine. L’activité électrique est représentée sous forme de graphique par une bande de rythme.

Échocardiogramme

Un échocardiogramme est obtenu grâce à une technologie à ultrasons qui crée une image dynamique de la fonction et de la structure du cœur, y compris le débit sanguin. Un échocardiogramme est quelquefois combiné avec un test de stress pour permettre la visualisation du cœur pendant l’effort.

Épreuve d’effort/test de stress

Un test de stress permet de révéler la manière dont les artères coronaires apportent du sang riche en oxygène au cœur lorsque le cœur est en situation de stress. Le médecin pourra vous demander de marcher sur un tapis roulant, ou le stress pourra être induit artificiellement par l’administration de médicaments qui augmentent la fréquence cardiaque. Le fonctionnement du cœur est suivi à l’aide d’une électrocardiographie ou d’une échocardiographie et d’un brassard de tensiomètre.

A lire aussi

L’ostéopathie : qu’est-ce que c’est ?

Irene

Aspergillose : causes, symptômes et traitement : causes, symptômes et traitement

Irene

Le meilleur choix d’huiles d’argan pour les soins

Irene

Traitements non conventionnels de la polyarthrite rhumatoïde

Irene

Quand suivre un régime : causes, symptômes et traitement

Irene

Prévention de l’hyperactivité vésicale : causes, symptômes et traitement

Irene