Ca-vaps.com
Image default
Santé & Bien-être

Hypotonie : causes, symptômes et traitement

L’hypotonie, une insuffisance de tonus musculaire, est généralement détectée à la naissance ou pendant la petite enfance. Quand un nourrisson est atteint d’hypotonie, il présente parfois à la naissance un relâchement musculaire qui le rend incapable de garder les genoux ou les coudes partiellement pliés. L’enfant peut avoir du mal à s’alimenter et à développer des compétences motrices.

De nombreuses pathologies provoquent les symptômes de l’hypotonie. Elle est facile à reconnaître car elle affecte la force musculaire, les nerfs moteurs et le cerveau. Il est cependant parfois difficile de diagnostiquer la pathologie à la source de ce problème.

Avec l’hypotonie, le bébé semble mou .

Selon sa cause sous-jacente, l’hypotonie peut apparaître à n’importe quel âge. Signes de l’hypotonie chez le nouveau-né et l’enfant :

  • insuffisance ou absence du contrôle de la tête
  • retard du développement de la motricité globale (capacité de ramper, par ex.)
  • retard du développement de la motricité fine (capacité de saisir un crayon, par ex.)

Signes de l’hypotonie à n’importe quel âge

  • diminution du tonus musculaire
  • affaiblissement
  • réflexes insuffisants
  • hyperflexibilité
  • difficultés d’élocution
  • diminution de l’endurance pendant l’activité
  • détérioration de la posture

L’hypotonie peut être déclenchée par un problème lié au système nerveux ou au système musculaire. Elle résulte aussi parfois d’une blessure, d’une maladie ou d’une affection héréditaire. Certaines causes ne sont pas toujours identifiées.

Certains enfants sont nés hypotoniques, sans que la moindre pathologie séparée soit responsable. C’est ce qu’on appelle une hypotonie congénitale bénigne. La physiothérapie, l’ergothérapie et l’orthophonie peuvent aider l’enfant à gagner du tonus musculaire et à ne pas avoir de retard en matière de développement. Certains enfants atteints d’hypotonie congénitale bénigne présentent de petits retards de développement ou des troubles d’apprentissage qui durent pendant toute leur enfance.

L’hypotonie peut être provoquée par des conditions sous-jacentes affectant le cerveau, le système nerveux central ou les muscles, notamment :

  • infirmité motrice cérébrale
  • troubles cérébraux (souvent causés par un manque d’oxygène à la naissance)
  • dystrophie musculaire

Dans de nombreux cas, ces maladies chroniques nécessitent des soins et un traitement pour toute la vie.

L’hypotonie peut aussi être provoquée par des maladies génétiques. Parmi ces problèmes, citons :

  • le syndrome de Down
  • le syndrome de Prader-Willi
  • la maladie de Tay-Sachs
  • la trisomie 13

La thérapie fait souvent du bien aux enfants atteints du syndrome de Down et du syndrome de Prader-Willi. Les enfants atteints de la maladie de Tay-Sachs ou de la trisomie 13 ont souvent la vie courte.

Rarement, l’hypotonie est causée par une infection botulique ou un contact avec des poisons ou des toxines. Cependant, elle disparaît souvent après la guérison.

L’hypotonie peut être diagnostiquée à la naissance. Il est possible que vous ne remarquiez pas la pathologie de votre enfant dès le début. Le fait que l’enfant n’atteint pas les jalons de développement normaux est un indicateur. Prenez régulièrement rendez-vous chez le médecin pour votre enfant, et mentionnez toute inquiétude éventuelle au sujet de son développement.

Le médecin évaluera son développement et prescrira des tests s’il est inquiet. Ceux-ci pourront inclure des analyses de sang, des IRM et des TDM.

Si vous remarquez des signes d’hypotonie chez une personne, quel que soit son âge, amenez-la aux urgences dès que possible.

Le traitement varie en fonction de la façon dont l’enfant est affecté. La santé générale de l’enfant et sa capacité à participer à des thérapies détermineront le plan de traitement. Certains enfants travaillent fréquemment avec des physiothérapeutes. Selon les capacités de l’enfant, il pourra travailler pour atteindre des objectifs précis, comme s’asseoir droit, marcher ou participer à des sports. Dans certains cas, il aura besoin d’aide au niveau de la coordination et de la motricité fine.

Certains enfants gravement atteints devront se déplacer en chaise roulante. L’hypotonie entraîne parfois des complications (dislocations articulaires fréquentes, par ex.) et le besoin de plâtres ou d’appareils orthodontiques pour réparer ou prévenir des blessures.

Il dépend des facteurs suivants :

  • cause sous-jacente
  • âge
  • sévérité du problème
  • muscles affectés

L’hypotonie peut être une véritable gageure. Comme il s’agit souvent d’une affection qui dure toute la vie, il faudra apprendre des mécanismes d’adaptation et parfois suivre une thérapie. Cependant, elle n’est pas mortelle, sauf dans les cas de maladie neuromotrice ou de syndrome cérébelleux.

A lire aussi

Traitements alternatifs du cancer de la prostate

Irene

Le vaccin contre la poliomyélite (polio) : causes, symptômes et traitement

Irene

Différentes méthodes d’épilation

Bérangère Berger

Les vaccinations sont-elles sans danger ?

Irene

Nettoyage et désinfection en pharmacie ou cabinet médical en période de covid : la différence.

administrateur

Complications possibles à long terme de la maladie de Crohn : causes, symptômes et traitement

Irene