Ca-vaps.com
Image default
Santé & Bien-être

Dosage de trypsine immunoréactive (TIR) : causes, symptômes et traitement

Lorsque des aliments pénètrent dans l’intestin grêle, le pancréas est soumis à une stimulation qui le conduit à secréter un fluide contenant des enzymes digestifs inertes (qui contribuent à la décomposition des lipides, des glucides et des protéines), ainsi que du bicarbonate (base contribuant à la neutralisation de l’acide entrant dans l’intestin grêle). Un canal permet l’écoulement de ce fluide pancréatique dans le segment supérieur de l’intestin grêle (le duodénum). Le bicarbonate neutralise ensuite les acides stomacaux, ce qui permet l’activation des enzymes digestifs.

Le trypsinogène est l’un de ces enzymes inactifs. Dans sa forme active, cet enzyme porte le nom de trypsine. La trypsine décompose les protéines en acides aminés pour que le corps puisse les utiliser comme nutriments.

Certaines maladies perturbent ce processus. Cette condition s’appelle insuffisance pancréatique. L’insuffisance pancréatique peut être la conséquence, par exemple, d’une mucoviscidose, d’une pancréatite ou d’un cancer du pancréas.

Le dosage de trypsine immunoréactive (TIR) peut être utilisé dans le cadre du processus de diagnostic de ces maladies. Il n’est toutefois pas suffisant. D’autres tests sont nécessaires au diagnostic.

Un dosage de trypsine immunoréactive est généralement réalisé pour :

  • le diagnostic de la mucoviscidose, dans le cadre d’un dépistage de routine des jeunes enfants ;
  • dépister les enfants présentant des symptômes de mucoviscidose, qui ne produisent pas suffisamment de sueur pour un test, c’est-à-dire, un dosage du chlore dans celle-ci ;
  • un test d’insuffisance pancréatique chez les enfants et les adultes présentant des symptômes correspondant à cette condition.

Il arrive que des bouchons de mucus se développent dans les conduits pancréatiques, empêchant ainsi le fluide pancréatique de s’écouler dans le duodénum.

De même, une pancréatite ou un cancer du pancréas peut entraîner des dommages tissulaires bloquant des conduits pancréatiques. Il est également possible que les cellules productrices du trypsinogène soient endommagées. Dans un cas comme dans l’autre, la trypsine ne sera pas disponible en quantité suffisante pour permettre la digestion des protéines dans l’intestin grêle.

Aucun préparatif n’est nécessaire en vue de cette analyse de sang.

Une piqûre au niveau du talon est utilisée pour prélever un échantillon de sang sur les nouveaux nés et très jeunes enfants. Une petite incision pratiquée à l’aide d’une lancette permet au médecin de prélever en toute sécurité un petit échantillon de sang sur un nouveau-né ou nourrisson. La région choisie pour le prélèvement doit préalablement être nettoyée au moyen d’un produit antiseptique. Un pansement peut être mis en place après le prélèvement pour arrêter le saignement.

Chez l’adulte, du sang peut également être prélevé dans le creux du bras. Il s’agit d’un prélèvement d’échantillon de sang dans une veine. Le technicien nettoiera la zone du test avec un antiseptique et placera un élastique autour de la partie supérieure du bras pour faire gonfler la veine. L’aiguille est ensuite insérée doucement et le sang s’écoule dans le tube. Lorsque le tube est rempli, le technicien retire l’élastique puis l’aiguille. Un pansement est placé sur le site d’insertion de l’aiguille.

Généralement, l’insertion de l’aiguille s’accompagne d’une légère douleur et, par la suite, d’une sensation pulsatile.

Certaines personnes ont peur des aiguilles. Il peut être utile d’appliquer de la glace à l’endroit où sera recueilli le prélèvement. Le site sera ainsi insensibilisé dans une certaine mesure.

Le dosage de trypsine immunoréactive (TIR) ne permet, à lui seul, le diagnostic d’aucune des maladies susmentionnées. Un résultat positif peut indiquer une mucoviscidose ou une insuffisance pancréatique. Les faux résultats positifs sont néanmoins nombreux et d’autres tests peuvent être nécessaires pour confirmer le diagnostic.

Les dosages des amylases et des lipases sériques peuvent être utilisés pour diagnostiquer les maladies du pancréas.

Lorsqu’un nouveau-né ou un très jeune enfant présente des symptômes de mucoviscidose, mais que le dosage de trypsine immunoréactive est négatif, d’autres tests doivent être envisagés.

Il arrive qu’une production anormale d’enzymes pancréatiques soit également à l’origine de résultats anormaux.

A lire aussi

Médicaments destinés à lutter contre l’ostéoporose

Irene

Nos conseils concernant l’achat de CBD

administrateur

Complications du cancer du sein : causes, symptômes et traitement

Irene

Médicaments contre l’insomnie : causes, symptômes et traitement

Irene

Traitements pour vaincre la grippe : causes, symptômes et traitement

Irene

Comment se libérer des pensées indésirables, intrusives et obsessionnelles ?

Irene