Ca-vaps.com
Image default
Santé & Bien-être

Dosage des facteurs IgG stimulant les fonctions thyroïdiennes : causes, symptômes et traitement

Si vous êtes atteint(e) d’hyperthyroïdie, votre thyroïde produit trop d’hormones thyroïdiennes T3 et T4. Il peut en résulter de multiples symptômes, et notamment de la fatigue, des difficultés de concentration, de la nervosité et de l’agitation.

Lorsque les symptômes d’hyperthyroïdie s’aggravent subitement, vous êtes atteint(e) de thyrotoxicose. Selon la clinique Mayo (Mayo Clinic), la maladie de Basedow est la cause la plus fréquente de thyrotoxicose, puisqu’elle est à l’origine de plus de 60 pour cent des cas (Mayo Clinic). Cette maladie entraîne la production par le corps de facteurs IgG stimulant les fonctions thyroïdiennes. Les facteurs IgG stimulant les fonctions thyroïdiennes miment certaines hormones stimulant les fonctions thyroïdiennes et causent la sécrétion par la thyroïde d’un excès de triiodothyronine (T3) et de thyroxine (T4).

Un médecin prescrit d’ordinaire un dosage de facteurs IgG stimulant les fonctions thyroïdiennes lorsqu’il a lieu de craindre que son patient ne soit atteint de la maladie de Basedow, dont la cause la plus fréquente est la thyrotoxicose. Ce dosage est également fréquemment prescrit lors des trois derniers mois d’une grossesse afin de contribuer à anticiper la maladie de Basedow.

Lorsque des facteurs IgG stimulant les fonctions thyroïdiennes contenus dans le flux sanguin d’une femme enceinte atteinte de la maladie de Basedow passent dans le placenta, il arrive que l’enfant développe ce que l’on appelle une thyrotoxicose néonatale . Cela signifie que, bien que l’enfant naisse avec la maladie de Basedow, celle-ci peut être traitée et disparaît avec l’excès de facteurs IgG stimulant les fonctions thyroïdiennes.

Au nombre des autres troubles liés à des niveaux anormaux de facteurs IgG stimulant les fonctions thyroïdiennes figurent :

  • la maladie de Basedow : cette pathologie auto-immune déclenche la production par la thyroïde de niveaux excessifs d’hormones thyroïdiennes (hyperthyroïdie), et notamment, de facteurs IgG stimulant les fonctions thyroïdiennes ;
  • la thyroïdite de Hashimoto : également appelée thyroïdite chronique, la thyroïdite de Hashimoto est une inflammation et un gonflement de la thyroïde ayant fréquemment pour effet de réduire ses fonctions (hypothyroïdie) ;
  • un goitre multi nodulaire toxique : c’est-à-dire, une pathologie caractérisée par une augmentation du volume de la thyroïde et l’apparition de petites grosseurs sphériques (des nodules) entraînant une production excessive d’hormones thyroïdiennes ;

En général, le dosage n’exige du patient aucune préparation (telle que le fait de se présenter à jeun ou la suspension de certains traitements médicamenteux). Si néanmoins un médecin vous demande de jeûner, de suspendre un traitement ou d’adopter toute autre mesure, conformez-vous à ses instructions. Il est possible qu’il souhaite, en même temps qu’un dosage des facteurs IgG stimulant les fonctions thyroïdiennes, procéder à un prélèvement sanguin en vue d’autres analyses pour lesquelles le patient doit impérativement être à jeun.

Lorsque vous vous présenterez pour la procédure, un soignant procèdera au prélèvement d’un échantillon de sang. L’échantillon sera envoyé à un laboratoire qui va déterminer votre niveau de facteurs IgG stimulant les fonctions thyroïdiennes.

Les résultats des dosages des facteurs IgG stimulant les fonctions thyroïdiennes sont exprimés en pourcentage. De manière générale, les résultats des dosages des facteurs IgG stimulant les fonctions thyroïdiennes inférieurs à 130 pour cent sont considérés comme normaux. Il est possible que votre médecin applique des critères différents, de sorte que vous ne devez pas hésiter à faire part de vos interrogations et commentaires.

Des niveaux élevés de facteurs IgG stimulant les fonctions thyroïdiennes peuvent être indicateurs :

  • de la maladie de Basedow ;
  • d’hashitoxicose, c’est-à-dire, d’une augmentation de l’activité de la thyroïde causée par une inflammation liée à la thyroïdite d’Hashimoto ;
  • de thyrotoxicose néonatale (situation dans laquelle les niveaux d’hormones thyroïdiennes du nouveau-né sont élevés en raison des niveaux élevés de la mère) ; un traitement adapté permet de remédier à cette situation.

Il n’existe pas de risques spécifiques à ce test. Les risques liés à n’importe quelle analyse de sang sont néanmoins présents. Il est ainsi possible, bien que très rare, que vous développiez une infection ou une inflammation de la veine dans laquelle est prélevé le sang.

Il est plus fréquent de ressentir une légère douleur au cours de la procédure ou après celle-ci. Il est possible qu’un saignement de courte durée survienne après le retrait de l’aiguille et qu’une légère ecchymose apparaisse.

A lire aussi

Nos conseils concernant l’achat de CBD

administrateur

Médicaments destinés à lutter contre l’ostéoporose

Irene

L’ostéopathie : qu’est-ce que c’est ?

Irene

Cinq questions à poser à votre médecin : Troubles du sommeil

Irene

Complications liées à la grippe : causes, symptômes et traitement

Irene

Traitements alternatifs du cancer de la prostate

Irene