Ca-vaps.com
Image default
Santé & Bien-être

Diagnostic du cancer de la prostate : causes, symptômes et traitement

Le diagnostic du cancer de la prostate s’effectue d’ordinaire en trois étapes.

Dépistage initial

Un toucher rectal ou un test sanguin de dépistage de l’antigène prostatique spécifique peuvent signaler l’existence d’un problème prostatique, mais ne permettent pas d’établir avec certitude l’existence d’un cancer de la prostate. Ces tests sont couramment pratiqués sur tous les hommes à partir d’un certain âge. En fonction d’autres facteurs de risque, cet âge peut varier de 40 à 60 ans.

Biopsie

Lorsqu’un test de dépistage initial en fait apparaître la nécessité, un médecin prélève un petit échantillon de tissu de la prostate. L’échantillon est alors examiné au microscope dans le but de déceler de possibles signes de présence de cellules cancéreuses. La biopsie est l’unique manière de confirmer l’existence d’un cancer de la prostate. Le prélèvement pour la biopsie est pratiqué au moyen d’une aiguille. Il est accédé à la prostate par le rectum.

Stadification

Une fois le diagnostic de cancer de la prostate confirmé, les médecins doivent déterminer son étendue avant de décider comment le traiter. Divers tests post-diagnostic (et notamment des analyses de sang, tomographies assistées par ordinateur, imageries par résonnance magnétique (IRM) et scintigraphies osseuses) sont utilisés pour identifier la phase du cancer, en utilisant l’échelle suivante :

Cancer de la prostate de stade I

Les tumeurs cancéreuses affectent uniquement une petite partie de la prostate et ne peuvent généralement pas être décelées lors du toucher rectal ni par échographie ; le cancer ne s’est pas répandu hors de la prostate.

Cancer de la prostate de stade II

Le cancer affecte une partie plus importante de la prostate. Il est visible par échographie ou peut être détecté lors d’un toucher rectal. Il ne s’est pas étendu hors de la prostate.

Cancer de la prostate de stade III

Les cellules cancéreuses ont gagné d’autres tissus à proximité de la prostate, tels que les vésicules séminales ; il n’a toutefois pas gagné les ganglions lymphatiques ni aucune autre partie du corps.

Cancer de la prostate de stade IV

Les cellules cancéreuses ont métastasé et gagné les ganglions lymphatiques ou d’autres parties du corps. Elles se sont répandues dans de nombreux tissus environnants, tels que la vessie ou le rectum.

A lire aussi

Cinq questions à poser à votre médecin si vous avez mal au dos

Irene

Ganglioneuroblastome : causes, symptômes et traitement

Irene

Sensibilité au froid ou frilosité : causes, symptômes et traitement

Irene

Traction latérale : causes, symptômes et traitement

Irene

Chirurgie de la peau au laser : causes, symptômes et traitement

Irene

Prévention de l’hyperactivité vésicale : causes, symptômes et traitement

Irene