Ca-vaps.com
Image default
Santé & Bien-être

Facteurs de risque de l’arthrose : causes, symptômes et traitement

Certains facteurs (tels que l’hérédité, l’âge ou le sexe) échappant à votre contrôle peuvent aggraver le risque arthrosique. Vous pouvez néanmoins contrôler d’autres facteurs liés à votre style de vie (obésité, utilisation excessive et posture).

Antécédents familiaux

L’arthrose est souvent une pathologie familiale, de sorte que, si vos parents, frères ou sœurs sont atteints d’arthrose, vos risques de contracter l’arthrose sont plus importants. Vos gènes peuvent vous rendre plus sensible aux facteurs environnementaux déclencheurs de l’arthrose.

En savoir plus sur les 5 erreurs que vous pourriez faire en matière de traitement de la douleur liée à l’arthrose du genou Contenu de partenaire (US.SYN.12.12.2007)

Âge

L’arthrose est directement liée à l’usure corporelle (et notamment du cartilage) au fil du temps.

Sexe

Avant l’âge de 55 ans, l’arthrose est aussi répandue chez les hommes que chez les femmes. Après 55 ans, les femmes courent un risque plus important.

Lésions antérieures

Les personnes ayant subi une lésion articulaire par le passé (par exemple, en faisant du vélo ou en pratiquant un sport) sont exposées à un risque arthrosique plus important de cette articulation.

Obésité

Surcharge pondérale et obésité accroissent l’effort et la charge pour le corps, et aggravent le risque d’arthrose des articulations, notamment aux niveaux des genoux, des hanches et de la moelle épinière. L’obésité peut toutefois être cause d’articulations non soumises au poids du corps, comme les mains. Ceci laisse penser que non seulement l’excédant de poids exerce une pression mécanique sur les articulations, mais qu’il entraîne la production de médiateurs chimiques transportés par le sang et qu’il a des effets négatifs sur le corps tout entier.

Utilisation excessive

Certaines actions répétitives peuvent entraîner un stress excessif sur les articulations (cyclistes, danseurs et travailleurs du secteur de la construction) et accroître le risque d’arthrose dans les régions sur-utilisées.

Mauvaise posture

La tension et l’effort résultant d’une mauvaise posture, assise ou debout, des années durant peut augmenter votre risque arthrosique.

Autres types d’arthrite

D’autres types d’arthrite, tels que la goutte, l’arthrite septique ou la polyarthrite rhumatoïde peuvent également accroître le risque arthrosique à un stade ultérieur.

Autres états pathologiques

Les troubles de la coagulation, tels que l’hémophilie, peuvent entraîner un saignement dans les articulations et aggraver le risque d’arthrose. Les pathologies qui bloquent le flux sanguin à proximité d’une articulation, telle qu’une nécrose avasculaire (ostéonécrose), peuvent également accroître votre risque. L’ostéite déformante hypertrophique (maladie osseuse de Paget) peut être à l’origine d’un affaiblissement de l’os et le rendre plus vulnérable à l’arthrose.

A lire aussi

Insomnie – aperçu : causes, symptômes et traitement

Irene

Risques pour la santé féminine : causes, symptômes et traitement

Irene

Quel modèle de poussette à canne pour votre bébé ?

Irene

Facteurs de risque du mélanome : causes, symptômes et traitement

Irene

Comment choisir le bon produit CBD qui vous convient ?

Emmanuel

Vaccin contre la varicelle : causes, symptômes et traitement

Irene