Ca-vaps.com
Image default
Santé & Bien-être

Comment se libérer des pensées indésirables, intrusives et obsessionnelles ?

Même si une personne sourit sans cesse, cela ne veut pas dire que sa vie va à merveille. En effet, de nombreux individus souffrent n silences à travers des pensées indésirables, intrusives et obsessionnelles. C’est pour cela que nous allons voir quelques notions sur ce sujet.

 

La manifestation de ses types de pensées

 

Il y a plusieurs points qui caractérisent ces pensées, on peut les reconnaître à travers les faits et gestes. Cependant, il se peut qu’on n’ait pas toutes les caractéristiques qui suivent, mais cela permet d’avoir une idée pour mieux comprendre leur fonctionnement.Alors :

  • Ces pensées sont toujours désagréables (indésirables), et intrusives (elles s’imposent d’elles-mêmes à l’esprit).
  • Ces pensées sont angoissantes (génèrent de l’anxiété), font peur et font douter.
  • On peut même être porté à se juger pour le fait d’avoir eu ces pensées (on peut se dire :« je ne devrais pas penser à ça »).
  • Ces pensées reviennent et reviennent encore pour hanter (sous la même ou différente forme), au point qu’on a parfois le sentiment de « friser la folie ».
  • On croit que ces pensées bizarres sont des signes de chose négatifs (et de sérieux) à son sujet.
  • Il se peut qu’elles nourrissent la peur et les doutes sur différents sujets.
  • D’autres pensées vont craindre de commettre des actions irrémédiables (ou d’en avoir fait dans le passé).

Si on a ces symptômes, alors, on doit consulter un coach pour le développement personnel, Laurent marchand.

 

Une solution : éviter de tenter de prendre le contrôle

 

Quand on tente de gérer désespérément une situation, un état émotionnel affligeant ou une pensée, on tente souvent de contrôler le mental. Malheureusement, on ne peut pas contrôler toutes les pensées. Elles viennent et va sans qu’on puisse grande chose à faire, surtout pour ceux qui souffrent de pensée indésirable. Alors, tant qu’on maintient le désir d’effacer une pensée obsessionnelle, on entretient cette pensée. Il faut juste accepter la situation, et d’essayer de se dire que ce qui est fait est fait, on ne peut rien y changer, mais on peut améliorer le futur. Ce qui doit arriver arrivera,rien ne sert de s’inquiéter ni de se lamenter.

A lire aussi

L’approche Beljanski : une technique innovante pour lutter contre le cancer

Odile

Le carnet de santé en ligne : la version numérique du petit livret bleu

Tamby

Quel modèle de poussette à canne pour votre bébé ?

Irene

Un tapis d’acupression pour soulager le mal de dos

Irene

Sève de bouleau : un remède miraculeux pour le corps

Irene

Les différentes raisons d’avoir un thermomètre auriculaire ?

Irene