Ca-vaps.com
Image default
Santé & Bien-être

Pourquoi et comment fabriquer soi-même son e-liquide ?

Du fait de ses avantages et de son impact moins nocif sur la santé, l’e-liquide prend de plus en plus la place de la cigarette classique. Toutefois, il existe un moyen de tirer encore plus de bénéfices de l’utilisation de l’e-liquide. Ce moyen consiste à fabriquer soi-même son e-liquide. Vous vous demandez en quoi cela peut vous aider ? On vous en dit un peu plus.

Quels sont les avantages de l’e-liquide DIY ?

Le DIY (Do It Yourself) se traduit littéralement « faites-le vous-même » en français. Il regroupe tout ce qui est fabriqué par vos propres soins au lieu d’être acheté chez un fournisseur. L’e-liquide DIY est donc un e-liquide que vous fabriquez vous-même.

Pour cela, vous aurez besoin d’un certain nombre d’ingrédients disponibles chez e-liquide dictator qui propose également des e-liquides aux saveurs uniques. Après avoir utilisé ces derniers, vous serez sans doute plus inspiré pour concevoir vous-même des saveurs incomparables.

Fabriquer soi-même son e-liquide pour qu’il soit personnalisé

Il est vrai que les e-liquides doivent se conformer à un certain nombre de règles pour ne pas devenir toxiques. Toutefois, dans la mesure de ces règles, vous avez droit à un large panel de choix. Vous pouvez donc créer des combinaisons infinies. Contrairement aux e-liquides commercialisés, vous pourrez ajuster les ingrédients de votre e-liquide DIY pour qu’il soit entièrement à votre goût.

Fabriquer soi-même son e-liquide pour maîtriser sa composition

Bien que les ingrédients d’un e-liquide soient mentionnés sur son étiquette, rien n’est plus sûr que de le fabriquer soi-même. De plus, certains fournisseurs n’hésitent pas à donner de fausses informations pour attirer la clientèle. L’e-liquide DIY n’aura aucun secret pour vous.

La nicotine fait partie des ingrédients dont il est vraiment important de contrôler la teneur. Il se trouve que cette substance est à l’origine de l’effet addictif des cigarettes classiques. Savoir exactement ce qu’il en est vous donne un grand pouvoir.

Non seulement vous saurez tout ce que contient votre e-liquide et à quel degré, mais vous connaîtrez également tout de son parcours. En effet, en dehors des informations données par les fournisseurs, nul ne sait réellement le trajet parcouru par un e-liquide avant son arrivée en boutique.

Fabriquer soi-même son e-liquide pour faire des économies

Si vous achetez séparément les ingrédients pour concocter vous-même votre e-liquide, ce dernier vous revient moins cher. En effet, avec les fournisseurs, de nombreux frais sont inclus dans le prix de l’e-liquide, notamment ceux de la main d’œuvre.

Fabriquer soi-même son e-liquide pour plus de disponibilité

À force de suivre des directives pour fabriquer vous-même votre e-liquide, vous finirez par avoir plus d’habileté à le faire. Cela vous sera très utile lorsque vous n’aurez pas envie de sortir faire des courses ou quand vous aurez envie d’une nouvelle saveur. Il vous suffit d’avoir des ingrédients en stock et de les utiliser chaque fois que vous en avez besoin.

De quoi a-t-on besoin pour fabriquer soi-même son e-liquide ?

Pour fabriquer vous-même votre e-liquide, vous aurez besoin de certains ingrédients essentiels.

  • Une base: il s’agit d’un e-liquide neutre composé de propylène glycol et de glycérine végétale. Elle ne contient pas de nicotine et la proportion des deux composants est donnée par le taux de PG/VG. C’est cet ingrédient qui détermine le hit (sensation du passage de la vapeur dans la gorge), le volume et la texture de la vapeur.
  • Un ou plusieurs arômes: ils existent par dizaines et appartiennent à diverses catégories (fruité, classique, boisson, mentholée, gourmande, etc.). Vous avez la possibilité d’en utiliser un seul ou d’en mélanger plusieurs selon la saveur que vous recherchez.
  • Des boosters d’e-liquide: ceux-ci ne sont utiles que si vous souhaitez ajouter de la nicotine, des sels de nicotine ou du CBD à votre e-liquide. Vous pourrez les doser en fonction du taux de nicotine ou de CBD que vous souhaitez vapoter.
  • Un ou plusieurs additifs: ceux-ci sont facultatifs. Ils permettent de relever le goût des arômes utilisés en les sucrant ou en les rendant plus frais par exemple.

En dehors des ingrédients, vous aurez également besoin d’un certain nombre d’accessoires pour la préparation de votre e-liquide. Il s’agit :

  • des seringues ou des pipettes graduées: elles vous permettent de mesurer de petites quantités d’ingrédients ;
  • des flacons gradués: ils vous permettent de mesurer des grandes quantités d’ingrédients ;
  • un entonnoir: il n’est pas obligatoire, mais il vous permettra d’être plus précis lors du remplissage et donc d’éviter de perdre des ml d’ingrédients ;
  • des flacons de différentes contenances : vous pouvez acquérir à la fois des flacons de 10 ml, 30 ml, 50 ml, 120 ml, 240 ml, etc. Cela vous permettra de contenir des mélanges de volumes différents. Il en existe en plastique et en verre.

Concernant ce dernier objet, le plastique est moins cher, mais il a tendance à garder les traces des arômes. De ce fait, vous ne pouvez en utiliser qu’un seul pour chaque saveur, et ce, seulement 5 à 6 fois.

A contrario, le verre est facile à nettoyer, utilisable pour diverses saveurs et autant de fois que souhaité tant qu’il n’est pas cassé. Il vous faudra également du matériel de protection. Les gants et les lunettes sont recommandés comme pour toute manipulation chimique.

N’oubliez pas de vous munir d’étiquettes et de cahiers de recettes. Les étiquettes vous permettent de ne pas confondre vos produits tandis que le cahier vous permet d’enregistrer vos recettes au cas où vous souhaiteriez les réutiliser ou les transmettre à quelqu’un.

Quelles sont les différentes étapes de fabrication de son e-liquide ?

En premier, il faut verser la quantité de base d’e-liquide souhaitée dans un flacon vide, dont la contenance est suffisante pour accueillir la base et les autres ingrédients. Le dosage de la base sera facilité par un flacon gradué.

Il faut savoir que la base doit constituer 70 à 90 % du mélange. Le propylène glycol (PG) est axé sur les saveurs tandis que la glycérine végétale (GV) est axée sur la production de vapeurs. Deuxièmement, si vous souhaitez ajouter de la nicotine, des sels de nicotine ou du CBD à votre e-liquide, c’est le moment de mettre des boosters d’e-liquide dans votre base.

Par exemple, pour un booster de nicotine dont le dosage est de 20mg/ml, il vous faut 1 ml de booster pour avoir 20 mg de nicotine. Afin d’effectuer un dosage précis, une seringue ou une pipette graduée sera nécessaire. Vous avez la possibilité d’opter pour :

  • un taux faible : 3 ou 6 mg ;
  • un taux moyen : 9 ou 12 mg ;
  • ou un taux fort : 16 ou 20 mg.

Il faut savoir que plus le taux de nicotine est élevé, plus le hit le sera également.

Après avoir ajouté de la nicotine (ou non) à votre mélange, il faut sélectionner les saveurs dont vous souhaitez bénéficier. Les arômes disponibles sont souvent concentrés donc il ne faut pas plus de quelques gouttes pour aromatiser votre mélange.

Le mélange doit reposer 48 à 72 heures après l’ajout des arômes. Ce délai est nécessaire à l’expression complète des saveurs. N’oubliez pas d’ajouter des additifs si vous souhaitez arrondir le goût de votre e-liquide (sucrer, apporter de la fraîcheur, etc.).

Une fois ce délai passé, vous pouvez procéder à la dégustation de votre préparation. S’il y a des détails à améliorer, cette expérience vous guidera les prochaines fois.

Peut-on ajouter des ingrédients supplémentaires à son e-liquide ?

Comme vous avez pu le remarquer, l’e-liquide est fait d’ingrédients précis. L’existence de liquides différents est due aux dosages qui diffèrent, mais également aux arômes et à l’utilisation ou non d’additifs.

Il est alors déconseillé d’ajouter soi-même un nouveau composant à son e-liquide. Si ce dernier est commercialisé, c’est parce qu’il a été testé en laboratoire. En ajoutant un nouvel ingrédient, vous risquez de créer un déséquilibre qui n’a pas été pris en compte lors des tests en laboratoire.

Il se pourrait que le mélange final ne soit pas dangereux. Mais dans le cas où vous obtenez un produit dangereux, vous ne le saurez pas forcément tout de suite. Certaines substances sont des tueurs silencieux.

Cela signifie que l’on ne remarque les dégâts causés que lorsqu’ils sont trop avancés, voire irréversibles. Évitez donc d’ajouter des ingrédients supplémentaires à votre préparation.

Tout le monde peut-il fabriquer un e-liquide DIY ?

A priori, la fabrication d’un e-liquide DIY est possible à tous. Tous les ingrédients sont facilement accessibles et déjà préparés comme il faut. Vous n’avez donc qu’à les acheter puis à les mélanger en prenant le soin de rester dans les normes.

Toutefois, si vous avez des problèmes de dépendance liés à la nicotine, il est préférable de ne pas fabriquer votre e-liquide vous-même. En effet, il y a de fortes chances que vous soyez constamment tenté d’augmenter le taux de nicotine dans votre e-liquide, voire dépasser la limite.

Il est donc préférable que vous en achetiez directement ou que vous demandiez à un proche de vous assister (ou de le faire à votre place). Si vous devez acheter votre e-liquide, il est plus prudent d’en prendre sur un site spécialisé et reconnu pour la qualité de ses produits.

A lire aussi

La croylipolyse ou l’amincissement par le froid

sophie

Dénicher la bonne complémentaire santé via un courtier indépendant

Claude

Quels sont les avantages d’un porte-bébé physiologique ?

Irene

Le carnet de santé en ligne : la version numérique du petit livret bleu

Tamby

Les avantages du développement personnel

Irene

Les secrets du développement personnel

Irene