Image default
Santé & Bien-être

L’approche Beljanski : une technique innovante pour lutter contre le cancer

Le cancer tue chaque année des milliers de personnes et malheureusement, il n’y a aucun moyen permettant de mettre fin à cette situation. Effectivement, il n’existe aucun remède. Bien que les traitements conventionnels donnent des résultats encourageants chez certaines formes de maladies dégénératives, une guérison reste improbable. Heureusement, les souffrants peuvent désormais augmenter leurs chances de rémission grâce à des méthodes alternatives. Dans ce domaine, l’approche Beljanski se démarque particulièrement.

Évaluer les chances de réussite d’une chimiothérapie

Dans la majorité des cas, les spécialistes recommandent la réalisation d’une chimiothérapie pour lutter contre les cellules cancéreuses. Néanmoins, ce traitement est souvent éprouvant pour le patient. Il consiste à administrer des substances de faible toxicité pour ralentir et stopper la dégénérescence des tissus. Les agents chimiothérapeutiques limitent la multiplication cellulaire. La cure affecte les tissus responsables de la synthèse de globules blancs et de plaquettes sanguines. Elle entraine un affaiblissement progressif des défenses de l’organisme. La raréfaction des cellules sanguines augmente considérablement les risques d’hémorragie. En dessous d’un certain seuil, il faudra interrompre le traitement.

Malgré les ravages que peut causer une chimiothérapie, elle reste l’unique solution permettant véritablement d’éliminer une croissance tumorale. À l’heure actuelle, d’autres alternatives s’offrent aux malades pour améliorer leurs chances de rémission. L’approche Beljanski se démarque particulièrement dans ce domaine. Plus d’infos sur ce blog : gagnerlaluttecontrelecancer.com.

Il préconise la prise d’extraits naturels ayant des propriétés anticancéreuses. Ces produits préservent les facultés immunitaires du patient et lui octroient davantage de bien-être au cours de la chimiothérapie.

Qu’est-ce que l’approche Beljanski ?

Cette méthode a été mise au point par le professeur Beljanski, un biologiste ayant travaillé au sein de l’institut Pasteur. Ce scientifique a axé ses recherches sur l’étude de l’ADN et des mutations causées par les produits chimiques. Grâce à cela, il a réussi le dépistage par l’Oncotest. Ce test biochimique donne les moyens d’évaluer le potentiel cancérigène d’une molécule et également de déterminer de l’ADN cancéreux. Ce procédé a permis de découvrir des substances sans aucun effet mutagène et ayant des propriétés anti cancéreuses. C’est notamment le cas de quelques actifs présents dans certaines plantes telles que le Pao Pereira, le Gingko Biloba ou encore le Rauwolfia Vomitoria.

Néanmoins, les ARN fragments restent la plus grande trouvaille de Mirko Beljanski. Ils ont été conçus pour favoriser la formation de globules blancs pendant toute la durée d’une chimiothérapie. Cette solution ne permet pas uniquement de préserver l’état de santé du malade. Elle améliore considérablement les chances de rémission. En stabilisant le taux de plaquettes sanguines, on évite toute interruption du traitement. Malgré les perspectives qu’elle offre aux patients, cette méthode n’est pas recommandée dans certains cas. Par conséquent, il est vivement conseillé de consulter préalablement un spécialiste avant d’entamer une cure. Cela permettra notamment de se prémunir contre les éventuelles contre-indications.

Related posts

Tout savoir sur l’histoire du thermomètre

Irene

Découvrez le cannabis sous sa forme légale

sophie

Le carnet de santé en ligne : la version numérique du petit livret bleu

Tamby