Ca-vaps.com
Image default
Santé & Bien-être

Culture de matières fécales : causes, symptômes et traitement

La culture fécale est une analyse de laboratoire qui permet de déterminer si des bactéries responsables d’infections ou de maladies sont présentes dans les voies digestives. À partir d’une analyse de selles, le médecin va pouvoir déterminer le type de bactéries en présence, puis prescrire l’antibiotique voulu pour combattre ce problème.

Cet examen est à la fois rapide, indolore, et relativement aisé. Également désignée coproculture , la culture bactériologique de selles permet de déceler la présence de germes pathogènes.

Selon l’Association américaine de chimie clinique (American Association for Clinical Chemistry, AACC), une coproculture pourra être effectuée en cas de problèmes digestifs chroniques persistants. (AACC) Les symptômes pourront notamment être les suivants :

  • douleurs abdominales ;
  • diarrhées ;
  • crampes ;
  • fièvre ;
  • nausées ;
  • selles contenant du sang ou du mucus ;
  • vomissements.

Avant de prescrire cette analyse, le médecin va s’assurer que vos symptômes ne sont pas dus à certains aliments ou boissons. Vous éprouverez éventuellement des réactions de ce type si vous avez récemment consommé des œufs crus ou des aliments mal préparés.

Votre médecin va vous demander si vous vous êtes rendu(e) en dehors des États-Unis. Les voyageurs qui se rendent à l’étranger sont exposés à un risque plus élevé de contamination par l’alimentation, en particulier lorsqu’ils se rendent dans des pays en développement.

Les personnes dont le système immunitaire est sain récupèrent en principe naturellement des infections digestives mineures sans problème. Cependant, lorsque le système immunitaire est affaibli (notamment chez les enfants, les personnes âgées, séropositives ou atteintes du SIDA) la prise d’antibiotiques peut s’avérer nécessaire pour lutter contre les infections.

Le médecin pourra prescrire plus d’une coproculture afin de vérifier si les traitements fonctionnent, ou si l’infection s’aggrave.

La coproculture (ou analyse bactériologique de selles) ne présente aucun risque.

Il est cependant possible que vous soyez contaminé(e) en cas de contact avec l’échantillon de selles. Après avoir effectué le prélèvement, veillez à bien vous laver les mains à l’aide d’un savon antibactérien.

Le médecin vous fournira l’équipement nécessaire pour procéder à la collecte de l’échantillon. Il s’agit notamment d’un récipient que vous remettrez avec l’échantillon à analyser.

Si vous avez du mal à obtenir un échantillon, une salade verte ou des aliments à forte teneur en fibres pourra faciliter votre transit.

Les selles sont généralement recueillies à l’aide d’un morceau de papier sulfurisé étalé au fond de la cuvette des toilettes. Le papier est maintenu en place à l’aide du siège de la cuvette.

Une fois le prélèvement effectué, il est placé dans le récipient et remis au médecin.

L’échantillon est ensuite envoyé au laboratoire où il est placé dans un plateau spécial où la culture de bactéries va être effectuée. Cet échantillon est examiné au microscope afin de repérer la présence de bactéries. Les résultats sont ensuite envoyés au médecin.

L’appareil digestif est rempli de milliards de bactéries. Nombre d’entre elles peuvent être à l’origine de vos symptômes. Des bactéries telles que la salmonelle peuvent provoquer des diarrhées, crampes et autres problèmes.

Votre médecin doit déterminer le type de bactéries dont vous êtes porteur/porteuse, ou exclure la présence d’une bactérie susceptible d’être responsable de vos problèmes. Une fois la cause identifiée, il ou elle va trouver l’antibiotique voulu ou tout autre traitement qui va permettre de traiter vos symptômes de manière adéquate.

A lire aussi

Traitements pour vaincre la grippe : causes, symptômes et traitement

Irene

L’huile de CBD, un excellent remède contre les douleurs ?

Emmanuel

Evitez la vergeture en mode naturelle

Irene

Comment lutter contre les douleurs intestinales grâce à une analyse microbiote ?

administrateur

Médicaments contre l’insomnie : causes, symptômes et traitement

Irene

Ganglioneuroblastome : causes, symptômes et traitement

Irene